All Posts By

Marine

Lecture

Lecture. Un merci de trop

lecture aklanoa un merci de trop carène ponte livre

Il y a deux ans, en allant m’acheter quelques produits d’à point au supermarché près de chez moi, j’ai pris le temps de regarder les livres. C’était au début de l’été. À l’époque, je ne lisais jamais. Puis, je suis tombée sur ce livre, un Merci de trop de Carène Ponte. La couverture est belle, moderne, le résumé du livre me paraît sympa et j’ai bien envie de passer pour une intello en passant à la caisse avec un bouquin. Ce qui m’a donné envie de prendre aussi, avouons-le, c’est que les pages de ce bouquin sont assez grandes, les lignes ne sont pas serrées. Bref, je n’ai pas mal au crâne en lisant la première page. À ma plus grande surprise, j’ai lu ce livre en une semaine. Moi, celle qui ne lis jamais, j’ai bouffé ce bouquin tel un épisode de Gossip Girl.

Sage et obéissante depuis le jour de sa naissance, Juliette a tour à tour été un bébé facile, une enfant modèle, une adolescente sans problèmes et une jeune fille rangée. À presque 30 ans, habituée à dire docilement oui à tout et effacée jusqu’à la transparence, elle ronronne dans la chaleur rassurante d’une vie sans remous d’assistante de gestion. Jusqu’à ce  » merci  » de trop, seule réponse qu’elle parvient à bafouiller après une énième humiliation professionnelle. Ouvrant brusquement les yeux sur le désert de son existence, Juliette décide de démissionner et d’enfin vivre ses rêves, au risque du désordre.
Et du désordre, il va y en avoir beaucoup…

C’est l’histoire de Juliette, la bonne poire qui a toujours voulu être gentille et arrangeante. Sa petite vie rangée lui a voulu ne jamais sortir des cases, jusqu’au jour où elle décide d’affirmer son caractère et prendre la vie comme elle vient, avec surprise et non plus comme il faudrait la prendre. De rebondissement en rebondissement, ce bouquin, bien girly, a su me tenir en allène au point de me donner goût à la lecture. C’est grâce à lui que maintenant, cette rubrique existe. Je conseille vivement un Merci de trop à toutes celles qui, comme moi, ont beaucoup de mal à ouvrir un livre. Ce roman de Carène Ponte se lit facilement, c’est une lecture légère qui vous tien d’une page à l’autre avec une histoire prenante, pas compliqué pour un sous, mais qui plaira à toutes les nanas.

 

Trips

Destination la Tunisie

tunisie-2

Après l’Espagne, les pays du Maghreb font partie des destinations les plus convoitées par les Français qui souhaitent partir à l’étranger pour les vacances, à un tarif qui reste raisonnable. Vous vous en doutez, je suis toujours à la recherche de destinations ensoleillée et en regardant quelques photos du Maghreb, j’ai été scotché par les photos de la Tunisie. La Tunisie est un pays situé en bordure du désert du Sahara, sur la côte méditerranéenne de l’Afrique du nord. C’est une destination idéale pour partir à la découverte d’une nouvelle culture, de nouveaux paysages et d’un climat chaud, voire désertique. Après avoir navigué sur quelques navigateurs, j’ai pu trouver des vols au départ de Paris pour seulement 99€ l’aller-retour, au mois de septembre. De quoi finir l’été merveilleusement bien.

Préparer son séjour en Tunisie :

Les grosses dépenses d’un voyage sont toujours celles du vol et du logement. Pour alléger son budget, rien de mieux que de surfer un peu sur internet, à le recherche des meilleurs bons plans. Si comme moi, vous n’avez pas d’enfants et donc, êtes assez libre sur les dates du séjour, je vous conseille d’allier Google flights et Skyscanner pour trouver un vol au meilleur prix. Pour la Tunisie, la compagnie de vol low cost Transavia propose souvent le meilleur prix.

Pour le logement, s’il s’agit d’un court séjour, j’aime opter pour un hôtel. Nous perdons trop de temps à cuisiner ou à s’occuper du logement dans une location. C’est du temps en moins à la découverte du pays alors autant laissez ces tâches aux personnels de l’hôtel pour profiter au maximum du séjour ! Pour obtenir le meilleur tarif, là encore, j’utilise les comparateurs de prix, si possible les comparateurs locaux ou destiné au pays en question qui nous propose le Booking d’un hotel en Tunisie.

vivre-a-tunis-1920x1080souk-tunisie

Que faire en Tunisie :

  • Hammamet. Situé en bord de mer, Hammamet est une destination touristique de la Tunisie, aux faux airs de Santorin. Mis à part les nombreux complexes hôteliers et la vie nocturne de la ville, Hammamet offre une atmosphère étonnamment détendue, une médina bien conservé et un centre-ville est plus plaisant du pays.
  • El-Mansourah. Si comme moi, vous n’êtes pas très foule et aimez les jolis coins plus naturels, El-Mansourah est à ajouter sur votre liste de voyage. C’est un joli site jonché de plages à mille lieues des foules du Cap-Bon, où l’on peut déjeuner au milieu de jolis bassins naturels. Après votre baignade, profitez-en pour découvrir les vestiges des remparts de Tlemcen, témoins des affrontements fratricides entre les abdalwadides et les mérinides.
  • Mahdia est une ville côtière tunisienne située au centre-est du pays. Le centre de cette ville, qui s’étire sur une ancienne presque île, dégage un charme authentique. Après un bon thé partagé en terrasse, arpentez le joli cap d’Afrique et rejoignez les enfants du pays qui plongent dans la mer depuis les rochers de la presque île.
  • Djerba. Souvent proposé par les agences de voyage, Djerba est une île de la côte tunisienne bien connue pour ses plages méditerranéennes et ses villes blanches du désert, influencées par les cultures berbère, arabe, juive et africaine. Un petit joyaux de la Tunise dont la ville principale, Houmt Souk, est réputée pour ses marchés artisanaux, son port de pêche et sa forteresse. Le magnifique avantage de l’île de Djerba n’est autre que ses magnifiques plages de sable où bronzette et farniente vous attendent.
  • Tabarka. Si comme moi, vous êtes amateur de sortie snorkeling ou même de plongée, les guides voyage semblent tous nous conseiller Tabarka. Décrit comme le meilleur spot de Tunisie pour explorer les paysages sous-marins colorés de la Méditerranée. De quoi s’assurer une journée mémorable lors d’un voyage !
  • L’oasis de Tozeur est réputée pour être l’une des plus belles d’Afrique. Allez faire un tour sur Google image, je suis sûre que vous serez conquis. Des milliers de palmiers entourés de bains et rivières. Un lieu paradisiaque pour se réserver un plongeons entre amoureux. Si vous allez le temps et que comme moi, vous aimez la botanique, L’Eden Palm est un musée situé dans la palmeraie de Tozeur qui permet de découvrir de précieuses informations sur le palmier dattier.
  • La balade en chameau. Très convoitée par les touristes, la balade à dos de chameau en longue distance, autrement appelé « Camel trekking » fait partie des activités incontournable du Maghreb. Même si je ne suis pas très à l’aise avec ce genre d’activités, je peu comprendre qu’elle puisse plaire à ne nombreux touristes.

01Alors, on part quand ?

Lecture

lecture. J’ai commencé par un joint

lecture aklanoa jai commencé par un joint helene

Il y a quelques mois, je suis allée fouiller dans la bibliothèque de ma maman à la recherche d’un nouveau livre. C’est alors que je suis tombé sur ce bouquin, dont j’avais déjà entendu parler lorsque j’étais ado : « J’ai commencé par un joint » de Helène. Ce bouquin m’a pris aux tripes. Je l’ai lu assez rapidement, et facilement. Pour tout vous dire, je l’ai lu à la plage (oui, ça date déjà de quelques mois).

Hélène a 12 ans, c’est une jeune fille comme beaucoup d’autres, sensible et angoissée par le monde des adultes. Un soir elle allume son premier joint. Elle ignore encore qu’elle va être entraînée dans une spirale qui la mènera à l’héroïne. Personne ne s’en rend compte, ni sa famille ni ses professeurs. Chaque jour est une course effrénée après cette drogue mortelle. Hélène ne s’en sort qu’à l’âge de 18 ans, après six années gâchées qui ont failli lui coûter la vie.

Dans ce bouquin, on oubli rapidement qu’Hélène a seulement 12 ans. Je le redécouvre en rédigeant cet article. Elle en a 13 lorsqu’elle fait sa première fugue, évite son premier viol, elle en a 16 lorsqu’elle rencontre la mort et 17 lorsqu’elle frôle le pire, le pire du pire. Ce bouquin est une claque dans la gueule lorsqu’en 2018, la drogue est encore plus facile d’accès qu’il y a 10 ans lorsque ce livre est sortir ou dans les années 80, lorsque Hélène était jeune. Une belle lecture quoi qu’un peu triste, mais qui, vous le savez sûrement déjà, se termine bien.

Food

Banana bread

banana break moueleur recette falie healthy banane

En ce moment, nous sommes de fou de banane, de pancake, de fruit et healthy food en tout genre. C’est notre petit kiff du moment et j’apprécie beaucoup manger des fruits au petit-déjeuner accompagné d’un fromage blanc qui va bien me caler jusqu’au déjeuner. Je grignote moins et ça, ce n’est pas rien pour la gourmande que je suis ! Alors pour varier nos repas, je teste des recettes, comme celle des cookies au flocon d’avoine que je vous avais déjà présenté sur le blog. Dimanche dernier, j’ai testé un banana bred, mon premier ! J’avais déjà fait des cakes banane chocolat, mais c’est différent. Le banana bread est un grand classique de la cuisine américaine. Une recette facile et idéal pour le petit-déjeuner.

Ingrédients (pour 6 personnes) :

– 250 g de farine

– 160 g de sucre de canne

– 2 cuillères à café de levure chimique

– 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude

– 1 pincée de sel

– 2 à 3 bananes moyennes mûres

– 60 g d’huile de coco (ou 85 g de beurre)

– 2 cuillères à soupe de lait végétal de votre choix

– 2 oeufs

Préparation :

1. Préchauffer le four à 165° C.

2. Dans un saladier, mélanger 150 g de la farine avec le sucre, la levure chimique, le bicarbonate et le sel. Écraser les bananes et ajouter les, ainsi que le beurre et le lait. Battre doucement (vous pouvez utiliser un mixeur), jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène, puis énergiquement 2 min. Ajouter les œufs et le reste de la farine. Bien mélanger.

3. Placez la préparation dans un moule beurré. Enfourné et laissez cuire 60 minutes

banana bread cake banane healthy food

Régalez vous !

Green

Les lingettes démaquillantes lavables

coton demaquillant lavable ecologie blog green lifestyle

Parmi les sujets genre « écolo » qui me tiennent à cœur, il y a celui de la réduction des déchets. Chaque année en France, un habitant produit 354 kg d’ordures ménagères. Ce n’est pas un foyer, mais un habitant, un seul ! C’est énorme. Pourtant, de petits changements, tout bête, peuvent réduire énormément vos poubelles alors il serait dommage de rester dans camper sur nos positions et continuer à produire, consommer et jeter toujours plus.

L’impact des cotons démaquillants sur l’environnement

Vous connaissez toutes le cotons démaquillant classique ? ceux qui se vendent en supermarché, dans des petits pochons en plastique et se jettent après utilisation. C’est pratique, c’est tout doux mais… sa pollue.

En terme de déchet, le coton jetable représente à lui seul 7m³ de déchets par femme sur toute une vie. Sur l’hypothèse d’en utiliser 2 par démaquillage, matin et soir, cela représente 1460 cotons sur seulement une année. C’est énorme ! De plus, le coton est connu pour être une matière particulièrement polluante. Sa culture est très gourmande en eau et en pesticides, et le coton fait parfois plusieurs milliers de kilomètres pour se retrouver jusque dans nos salles de bain. La fabrication de ces disques démaquillants jetables demande beaucoup d’énergie. Certains cotons démaquillants contiennent des produits censés hydrater la peau, souvent riches en substances toxiques. Pour ce qui est des lingettes démaquillante jetables, c’est encore pire pour l’environnement et pour votre santé ! Il existe certes des versions écologiques de ces disques démaquillants, en coton bio. Toutefois, il existe une alternative encore plus écologique : passer aux lingettes lavables.

coton demaquillant lavable ecologie blog lorient green lifestyle tendances d'emma

Utiliser des lingettes démaquillantes lavables

Utiliser des lingettes démaquillantes lavables, c’est la solution écologique et économique qu’il faut adopter ! Surtout que franchement… elle change en rien votre quotidien !

Investir dans un kit de coton démaquillant lavable vous coûtera 6 fois moins cher, sur le long terme, que s’acheter tous les mois votre sachet de coton jetable. Personnellement, j’ai commencé il y a 5 ans par un kit de 3 cotons acheté à la Biocoop près de chez moi. J’ai ensuite cousu moi-même quelques carrés démaquillant, mais je n’avais trouvé la bonne matière. Je me suis ensuite offert un kit complet de 15 lingette et un sac de lavage. J’en suis donc à 18 lingettes, l’équilibre parfais pour ne pas se retrouver à les laver tous les 2 jours.

Au niveau de l’usage, les lingettes démaquillantes s’utilisent surtout avec du lait démaquillant. Ensemble, ils captent mieux la matière et en 2 passage, les yeux sont facilement démaquillés. J’utilise 1 lingette pour 2 jours. 1 jour sur une face, 1 jour sur l’autre. Je vous déconseille plus, car le lait démaquillant et le reste de maquillage ont tendance à sécher et cela peu irriter la peau sur les prochaines utilisations.

Selon les sites, on estime entre 10 à 300 utilisations pour une lingette démaquillante lavable. Je dirais que cela dépend surtout de votre peau, du maquillage sur vous utilisez, de votre façon d’en prendre soin… Dans tous les cas, l’impact écologique est bien meilleur que les disques jetables, c’est abordable à toutes et vous ferez de belles économies.

Alors, convaincues ?

Sources : consoglobe, tendances d’Emma