Browsing Category

Lifestyle

Lecture

lecture. J’ai commencé par un joint

lecture aklanoa jai commencé par un joint helene

Il y a quelques mois, je suis allée fouiller dans la bibliothèque de ma maman à la recherche d’un nouveau livre. C’est alors que je suis tombé sur ce bouquin, dont j’avais déjà entendu parler lorsque j’étais ado : « J’ai commencé par un joint » de Helène. Ce bouquin m’a pris aux tripes. Je l’ai lu assez rapidement, et facilement. Pour tout vous dire, je l’ai lu à la plage (oui, ça date déjà de quelques mois).

Hélène a 12 ans, c’est une jeune fille comme beaucoup d’autres, sensible et angoissée par le monde des adultes. Un soir elle allume son premier joint. Elle ignore encore qu’elle va être entraînée dans une spirale qui la mènera à l’héroïne. Personne ne s’en rend compte, ni sa famille ni ses professeurs. Chaque jour est une course effrénée après cette drogue mortelle. Hélène ne s’en sort qu’à l’âge de 18 ans, après six années gâchées qui ont failli lui coûter la vie.

Dans ce bouquin, on oubli rapidement qu’Hélène a seulement 12 ans. Je le redécouvre en rédigeant cet article. Elle en a 13 lorsqu’elle fait sa première fugue, évite son premier viol, elle en a 16 lorsqu’elle rencontre la mort et 17 lorsqu’elle frôle le pire, le pire du pire. Ce bouquin est une claque dans la gueule lorsqu’en 2018, la drogue est encore plus facile d’accès qu’il y a 10 ans lorsque ce livre est sortir ou dans les années 80, lorsque Hélène était jeune. Une belle lecture quoi qu’un peu triste, mais qui, vous le savez sûrement déjà, se termine bien.

Food

Banana bread

banana break moueleur recette falie healthy banane

En ce moment, nous sommes de fou de banane, de pancake, de fruit et healthy food en tout genre. C’est notre petit kiff du moment et j’apprécie beaucoup manger des fruits au petit-déjeuner accompagné d’un fromage blanc qui va bien me caler jusqu’au déjeuner. Je grignote moins et ça, ce n’est pas rien pour la gourmande que je suis ! Alors pour varier nos repas, je teste des recettes, comme celle des cookies au flocon d’avoine que je vous avais déjà présenté sur le blog. Dimanche dernier, j’ai testé un banana bred, mon premier ! J’avais déjà fait des cakes banane chocolat, mais c’est différent. Le banana bread est un grand classique de la cuisine américaine. Une recette facile et idéal pour le petit-déjeuner.

Ingrédients (pour 6 personnes) :

– 250 g de farine

– 160 g de sucre de canne

– 2 cuillères à café de levure chimique

– 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude

– 1 pincée de sel

– 2 à 3 bananes moyennes mûres

– 60 g d’huile de coco (ou 85 g de beurre)

– 2 cuillères à soupe de lait végétal de votre choix

– 2 oeufs

Préparation :

1. Préchauffer le four à 165° C.

2. Dans un saladier, mélanger 150 g de la farine avec le sucre, la levure chimique, le bicarbonate et le sel. Écraser les bananes et ajouter les, ainsi que le beurre et le lait. Battre doucement (vous pouvez utiliser un mixeur), jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène, puis énergiquement 2 min. Ajouter les œufs et le reste de la farine. Bien mélanger.

3. Placez la préparation dans un moule beurré. Enfourné et laissez cuire 60 minutes

banana bread cake banane healthy food

Régalez vous !

Food

Recette de cookies fitness

cookies_fitness_flocondavoine_cacao_recette_aklanoa_blog_lifestyle_bretagne_lorient

Le début d’année, c’est le moment des bonnes résolutions. Pour ma part, c’est le sport, plus précisément la fitness et la nutrition. Parce que faire du sport, c’est bien, mais si on s’empiffre de junk food à côté, ça sert à rien ! Alors avec mon chéri, on s’est penché sur nos pleins de courses, nos repas favoris et l’état de notre frigo. Nous avons changé pleins de choses. Le plus compliqué pour moi était de modifier le contenue de mon petit-déjeuner. Si je ne mange pas quelque chose qui me plaît le matin, je passe une sale journée ! C’est comme ça et systématique.

La semaine dernière, avec Mathieu, nous nous sommes régalé de pancake sans farine, à base de banane écrasé. Il faut que je demande à recette à Mathieu pour vous partager ça ! Ce week-end, c’était moi au fourneau. J’ai voulu tenter une recette de cookie que j’avais trouvé sur un blog fitness. Dans le même principe que nos pancakes, ceux-ci étaient sans farine et sans sucre. C’était absolument délicieux !

Ingrédients :

  • 150gr de flocon d’avoine
  • 1 banane
  • 50 ml d’huile de coco
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 œuf
  • 60 gr de pépite de chocolat 90% cacao

Pour commencer, préchauffez votre four à 180 degrés. Dans un saladier, versé les flocons d’avoine, l’huile de coco que vous aurez fait fondre juste avant, la levure chimique, l’œuf ainsi que vos pépites de chocolat 90% de cacao (c’est le mieux qui vous souhaitez des cookies fitness mais avec des pépites classique, c’est tout aussi bon). Écrasez votre banane puis ajoutez la à votre préparation. Mélangez-le tout.

Sur une plaque de cuisson, placez une feuille de papier sulfurisé et disposez y des boules de votre préparation. Ce seront vos cookies. Enfournez à 180 degré pendant 10 minutes. Laissez refroidir et déguster !

Alors, n’est ce pas trop bon ?

Liste Trips

Un nouvel an à l’étranger

People take a dip in the sea during the fireworks for the new year on Copacabana beach in Rio de Janeiro on January 1, 2015.      AFP PHOTO / CHRISTOPHE SIMON        (Photo credit should read CHRISTOPHE SIMON/AFP/Getty Images)

Qui n’y a pas pensé, un jour, de fêter la nouvelle année à l’étranger le temps d’une escapade. Moi, j’y pense chaque année. Sauf que chaque année, je préfère partager ce moment avec les potes et garder mes petits sous de côté pour un voyage plus long. Malgré tous, ce ne sont pas les idées qui manquent alors j’ai décidé de les partager ici avec vous.

1 . Mon rêve, à New York

Pour chaque réveillon du Nouvel An, un million de personnes se donnent rendez-vous à Times Square. Traditionnellement, une boule de cristal est lancée depuis le sommet le plus haut du quartier à 23h59 et chute lentement pour atteindre le sol à minuit. Avant d’être en cristal, elle était représentée par une immense pomme. À tout cela ajouter la frénésie de New York, la grandeur américaine qui célèbre cette soirée si spéciale. Ça donne envie non ?

destination_nouvelan_newyork_bigapple_tradition_travel_blog

2 . Manger du raisin à Barcelone

Barcelone aussi a ses traditions, celle du raisin de la Saint-Sylvestre. Le principe est simple : il suffit d’avaler un par un douze raisins pendant les douze coups de minuit. Les chanceux qui réussissent à les absorber en rythme vivront une année heureuse et prospère. Les personnes qui souhaitent célébrer la tradition en public se rejoignent sur la place de Catalunya. Un dépassement à 1h d’avion de chez nous.

Un conseil : prenez de la marge pour vous y rendre, il y a généralement beaucoup de monde.

3 . Au calme (et au chaud) à Bali

Prenons de la distance, à Bali, ou la tradition Nyepi est avant tout le jour du silence. C’est en effet le jour où, selon les croyances locales, les mauvais esprits descendent sur terre. Pour s’en protéger, les locaux tout comme les voyageurs ont l’obligation de rester chez eux, sans bruit et sans lumière. Pour faire comme les Balinais, et fêter un minimum la nouvel année, je vous conseille d’assister aux défilés organisés un peu partout à Bali. Ils attirent beaucoup de monde et représentent l’occasion de faire un maximum de bruit avant les 24 heures de silence qui vous attendent.

destination_nouvelan_bali_nyepi_tradition_travel_blog

4 . Une baignade au brésil

Autre destination un peu plus lointaine (et plus chère, du coup), Le Brésil. Là-bas, la veille du Nouvel An, les habitants se rendent à la plage pour sauter par-dessus sept vagues, tout en faisant sept vœux pour l’année à venir. Avec une eau à 25°, je vous fais cette tradition sans problème ! Petit conseil pour vivre à fond les traditions locales, optez pour un maillot de bain ou une tenue blanche, cette couleur éloigne le mauvais esprit selon les brésiliens.

destination_nouvelan_brezin_tradition_travel_blog

5 . Le nouvel an Chinois pour les retardataires…

Si comme moi, vous restez chez vous pour le nouvel an, vous pouvez toujours attendre le 16 février 2018 pour fêter le nouvel an chinois sur place. 2018 est le passage de l’année du Coq de Feu à celle du Chien de Terre. Là-bas, pas de festivités spéciales lors de réveillons que les Chinois passent en famille autour d’un repas. Mais dès le 15 février, le premier jours du calendrier chinois, les défilés et animations dans les rues s’enchaînent.

Lecture

Lecture. La différence invisible

différence_invisible-1080x720

J’ai acheté cette bande dessiné sur un coup de tête. Depuis le temps, vous avez peut-être compris que j’aimais beaucoup des bandes dessinées du type romans graphiques. On y pensant, un jour, je me suis connecté sur Amazon, puis en 2 minutes, « La différence invisible » a terminé dans mon panier, puis dans mes commandes en cours. A y repenser, j’ai bien fait de ne pas hésiter puisque cette BD est un délice. Je vous la conseil si vous cherchez encore un cadeau de noël de dernière minute.

Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente.

Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables,

 proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée

Ici, on ne parle pas de BD, de fiction ou de roman, mais plutôt de BD utile. Au fils des pages, on découvre avec compassion le quotidien routinier mais pourtant tellement rassurant de Marguerite (qui est en fait Julie Dachez, la scénariste). Les pages se suivent et je suis complétement prise par ce récit qui met en lumière un sujet sensible, celui d’une différence invisible. J’ai moi-même été atteinte de grosses crises d’angoisse, chaque jour, pendant mon adolescence. Les différences invisibles, je connais ! J’ai également beaucoup apprécié le petit carnet pédagogique à la fin de l’album, permettant d’expliquer, avec des mots simple, les particularités de l’autisme et du syndrome Asperger.

Cette bande dessinée m’a permis de découvrir les dessins de Mademoiselle Caroline. Un trait féminin que j’aime beaucoup. Cette illustratrice propose d’autre roman graphique de ce style tel que « chute libre » ou « Touriste ». Je ne vous le cache pas, je risque de me laisser tenter…

recettes la différence invisible interieur avis