Browsing Category

Lifestyle

Trips

Bel hiver

lines-decembre2016-dunes-aklanoa-blog-bretagne

Cet hiver 2017 est rudement froid par rapport à celui de l’an dernier. L’an dernier, je ne me suis pas acheté de manteau, je n’en avais pas dans mon dressing, mais je n’en avais pas besoin non plus. Cette année par contre, les choses se sont corsées. J’ai tenu bon, mais début décembre, ma veste de mi-saison commençait à devenir obsolète. Un jour de crève… j‘ai craqué et je me suis acheté une parka. Il faut dire qu’avoir la crève ça booste à prendre ce genre de décision.

Ceci-dit, l’hiver est froid, mais putain, qu’est-ce qu’il est beau ! Enfin, je ne sais pas trop pour chez vous, mais en Bretagne, c’est complètement canon ! La preuve en image. Cela fait 2 semaines qu’on subit un froid de canard sous un ciel bleu azur ! Si je ne mettais pas le nez dehors, j’aurais presque envie de vivre en bikini (Façon de parler hein… ne me prenez pas pour une folle). Un dimanche, alors que l’on baladait la chienne avec Mathieu, nous avons tous les deux saturé notre carte mémoire pour prendre en photo le paysage. Une ballade sur la plage, en hiver, c’est vraiment cool, je vous conseille ! (quand il fait beau hein) ;)

photo soleil bretagne hiver 2016 2017 lines-decembre2016-dunes-aklanoa-blog-bretagne-groix lines-sables-decembre2016-dunes-aklanoa-blog-bretagne

Home

Amoureuse de Yankee candle

yankee-candle-couverture-aklanoa-blog-lifestyle-green-ecolo

Je suis une grande amoureuse de bougies parfumées. Déjà ado, j’embaumais ma chambre avec toute sorte d’encens. La grande rebelle de 13 piges !!! Avec l’âge, je me suis adoucie et j’ai rencontré Yankee Candle. Avec qui, je voue une fidélité presque sans faille depuis 3 ans.
Il faut savoir que je suis une tordue de leur senteur Black coconut. Elle sent bon la plage, les cocotiers et le monoï. (Tout ce qui me fait kiffer quoi !) Dès que le soleil commence à pointer son nez au mois de mai, je l’allume. Il arrive que de temps en temps, j’allume une autre jarre, mais celle-ci reste ma grande favorite de la belle saison depuis 2 ans. D’ailleurs, ma maison doit voir passer 2 à 3 grandes jarres de Black coconut entre le mois de mai et d’octobre. En hiver, par contre, je n’ai pas de senteur particulière. Yankee candle en propose tellement que j’aime tout tester.

Ce que j’aime également beaucoup chez Yankee Candle, c’est leurs jarres. Non seulement, elles sont en verre, et donc, recyclable à l’infini, mais surtout, elles sont magnifiques ! Elles constituent de formidables récipients pour toutes sortes d’objets dans la maison. Chez moi, j’y mets des fruits secs après les avoir lavés plusieurs fois. Attention, le parfum Yankee Candle est tenace.
Côté planète, il faut savoir que Yankee Candle Europe n’utilise pas mèches contenant du plomb, dans aucune de ses bougies. Contrairement à d’autres marques. Tous leurs produits sont fabriqués avec des mèches en coton.

yankee-candle-senteur-hiver-tarte-tatinjarre-yankee-candle-vide

Vider une jarre Yankee Candle

Remplissez une petite casserole d’eau pour faire fondre le reste de cire de votre bougie au bain-marie.
Profitez-en pour récupérer la cire fondue pour en faire une tartelette que vous ferez brûler dans un brûleur. Pour ça, je vide la cire de la jarre dans des moules à muffin que je mets ensuite au frigo pour durcir. C’est Zéro déchet et on profite au maximum des odeurs divines de chez Yankee Candle !
Ensuite, nettoyez l’intérieur de votre jarre sous un jet d’eau chaude avec du liquide vaisselle et de l’huile d’olive.
Si comme moi, vous préférez retirer l’étiquette de la bougie, aider vous d’une pince pour faire décoller les bords puis tirer délicatement dessus. Passez la jarre sous l’eau chaude et lavez là, en extérieur cette fois-ci avec du liquide vaisselle et de l’huile d’olive. Vous pouvez également vous aider de dissolvant ou d’alcool à 70°. Ça fonctionne aussi, mais c’est plus hardcore.
Pour terminer et perfectionner le tout, un petit passage au lave-vaisselle, on sèche et on y met ce qu’on souhaite !
 
Pour les 3 dernières jarres que j’ai vidés le weekend dernier, j’ai dû y passer 10 minutes. C’est accessible à tous, c’est super joli et vous trouverez tous un tas d’utilités à vos jolies jarres Yankee candle.

Lecture

Lecture : Mauvais genre

mauvais-genre-bd-lecture-avis-aklanoa

J’ai dû publier mon dernier article de Lecture il y a de cela 1an et demi, si ce n’est pas deux. Depuis, il s’en est passé des choses. J’ai acheté une maison et je me suis lancée dans 1 an de travaux avec mon amoureux . J’ai pausé les livres dans un carton, et aujourd’hui, je les déballes.

J’ai reçu cette BD de la part de ma sœur à Noël 2014. Juste avant qu’il ne soit mis en carton puisque le 26 décembre, nous signons l’achat de notre maison (nostalgie, quand tu nous tiens) Il m’en aura fallu du temps avant de le lire, mais voilà, c’est fait ! Je l’ai dévorée lors d’un dimanche pluvieux, sur mon canap‘, sous un plaid en fausse peau de bête. C’est un énorme cliché, mais c’est véridique !

Mauvais Genre est une bande dessinée de Chloé Cruchaudet inspirée de l’essai des historiens Fabrice Virgili et Danièle Voldman La Garçonne et l’Assassin. L’histoire est basée sur des personnages qui ont vraiment existé pendant la Première Guerre Mondiale, Paul Grappe et Louise Landy.

Durant la Première Guerre mondiale, le personnage principal, Paul, décide de déserter le front. Pour échapper au peloton d’exécution, mais surtout pour vivre, tout simplement, il décide de se travestir en femme, avec l’aide de Louise, son épouse. Il se fera alors appeler Suzanne, pour échapper à la clandestinité et vivre aux yeux de tous, à Paris.

Grande amatrice de BD féminine, les dessins sombres et l’histoire particulière de mauvais genre ne ressemble pourtant pas à ce dont j’ai l’habitude de lire. Loin de mes histoires de nanas, j’ai quand même dévoré l’histoire d’une traite, comme on regarderais un film. Je met généralement 1 an ou 2 à lire un roman, contre 1 demi journée (voir moins) à lire un album de BD. L’histoire est prenante et les dessins de Chloé Cruchaudet ne donnent pas envie de fermer l’album.

mauvais-genre-bd-lecture-avis-aklanoa-dessins-page