Green

Des déchets dans l’océan ? Ce n’est plus possible !

Avec Mathieu, nous vivons en bord de mer et nous nous rendons régulièrement sur la plage pour un bon bol d’air frais. Malheureusement, il arrive que ces balades se transforment en grand nettoyage tellement nous pouvons retrouver de déchets sur le sable. En ce moment, avec les tempêtes hivernales, l’océan dépose tout un tas de choses sur nos côtes bretonnes. Même si les plages les plus proches de chez nous reste relativement propre, cela ne nous empêche pas de connaitre des périodes plus critiques dé d’autre. La seule façon d’y faire face est de procéder à des nettoyages de la plage, avec nos petites mains ou avec l’aide d’association telle que Touche pas à ma planète ou la SurfRider Fondation.

Quelques chiffres :

300 milliards de tonnes : c’est la quantité de plastique que nous produisons en moyenne chaque année.

8 à 12 milliards de tonnes : c’est la quantité de plastique qui fini dans nos océans chaque année.

155 milliards de tonnes : c’est la quantité de plastique qu’il y aura en plus dans nos océans en 2025 si nous ne décidons pas de changer les choses et d’éduquer la population à ce fléaut qu’est le plastique et les déchets de tous genre.

80%: c’est le pourcentage de déchets en matière plastiques que nous retrouvons dans les océans.

2050 : si l’on ne change rien, se sera l’année où il y aura plus de déchets plastiques que de poissons dans nos océans, soit dans 30ans.

Vos enfants auront plus de chance de pêcher un pot de yaourt qu’un Bar ou une sardine. C’est ça la réalité !

pacifier-3301931_960_720

Quels sont les impacts de ces déchets plastique dans les océans ?

C’est moche. C’est bien sur le plan visuel que l’on se plaint en premier de la pollution. Ce n’est pas agréable de bronzer sur sa serviette entourée de mégot de cigarette, de pots de yaourt ou autre. Prenez Bali pars exemple, leurs plages paradisiaques sont souvent gâchées par les déchets. Un gros travail de sensibilisation reste à faire en Asie.

Ça tue les animaux marins. L’ingestion de déchets plastiques est l’une des causes de mortalité les plus fréquentes pour les animaux marins qui confondent les sacs plastiques avec les méduses, piquent les morceaux de plastiques qui flottent… Le plastique en décomposition dégagerait une certaine odeur qui pousse les animaux marins à les ingurgiter. En ingurgitant ces déchets, les animaux marins se bloquent le système digestif et peuvent aussi s’étouffer.

Ça blesse les animaux marins. Les animaux marins s’emprisonnent dans différents types de déchets provoquant de multiples blessures, mutilations, noyades et immobilisations. Cela peut empêcher à l’animal de se nourrir, de respirer ou même provoquer sa mort.

Ça transforme notre ecosystème. Les fragments de déchets deviennent des supports pour certaines espèces en transit. Les mollusques ou les algues se fixent sur ces fragments de déchets flottants qui sont emportés par les courants.  On peut ainsi les retrouver à des milliers de kilomètres de leur lieu d’origine, dans des zones où elles ne se seraient pas développées et reproduites naturellement. Ce phénomène perturbe et déséquilibre les écosystèmes locaux.

Ça étouffe nos fonds marins. Selon la Commission Européenne, ce sont 7 déchets sur 10 qui finissent par couler. L’accumulation de ces déchets forme un tapis qui provoque l’asphyxie des fonds marins, entraînant une disparition progressive de la vie aquatique.

Ça bousille notre santé. Les déchets sur la plage sont un réel danger pour l’homme, les morceaux de verre, de métal ou encore les seringues peuvent couper et véhiculer des maladies. Les déchets aquatiques ont aussi des impacts sur l’homme. Lorsque le plastique se décompose, il se fragmente et les poissons ingèrent ces microparticules pour au final se retrouver dans nos assiettes…

dechets_ocean_plastique_environement_voyage_aklanoa

Comment faire face à tout cela ?

Après vous avoir bien sapé le moral, je vous rassure, il y a des solutions à ce problème de déchets. Au-delà du changement de consommation, du mode de vie zéro déchet ou de la mise en place de législation plus coriace à l’égard des industriels, il y a des solutions plus directes qui apportera un impact positif à court terme :

le nettoyage des plage

Pour cela, vous avez deux plans d’attaque. Vous retrousser les manches et prévoir de longues journées nettoyage de votre plage favorite ou lors de vos balades, ramasser les déchets que vous croisez et/ou vous pouvez souvenir une association qui oeuvre pour la protection des environnements.

touchepasamaplanete_environement_dechet_ocean_aklanoa

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply
    Les Escapades à Rome
    06/03/2019 at 15:45

    Un article qui fait du bien, merci ! J’ajoute aussi que ce n’est pas simplement hallucinant quand on regarde les océans, mais aussi dans les grandes villes touristiques. Nous sommes des amoureux de Rome, et quand on voit les détritus laissés par les touristes, c’est tout de même très dommage.

    • Reply
      Marine
      08/03/2019 at 12:20

      Je suis tellement d’accord avec toi.
      Je me demande vraiment comment on peu encore, en 2019, ouvrir la fenetre de sa voiture pour jeter un gobelet ou quoi que ce soit…

  • Reply
    Sarah
    21/07/2020 at 19:21

    Hello !

    Je viens de découvrir votre blog par l’intermédiaire du blog de lécaninole !
    Je moi aussi bretonne et je partage complètement ton avis sur le plastique !
    En plus avec la crise maintenant c’est les masques qui sont balancés dans la nature !
    Je suis au collège et dans mon établissement on participe souvent à des opérations « nettoyons la nature ». Je trouve ça bien d’éduquer les enfants à ça !
    Bonne continuation !
    Et peut-être que l’on se croisera un jour ! Moi c’est finistère sud !

  • Reply
    denier
    20/08/2020 at 06:34

    bonjour j’ai vu votre post j’ai moi aussi acheté les bracelets touche pas à ma planéte j’aurai aimé encore en prendre mais je ne trouve pu le site ?
    pouvez vous m’aider?
    merci

    • Reply
      Marine
      21/08/2020 at 07:49

      Bonjour, Le site a été fermé.
      Malheureusement, je me demande si nous ne nous sommes pas tous fait avoir… J’ai demandé quelques document prouvant qu’il faisaient des dons aux associations de protection de l’environement mais mes mails sont tous restés sans réponses.

    Leave a Reply

    Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.