Browsing Tag

bande dessinée

Lecture

BD : Josephine Baker

aklanoa blog lifestyle travel voyage lecture josephine baker

Je connaissais le personnage de Joséphine Baker : la danseuse à la ceinture banane. Le tome 1 des culottées m’avait donné très envie d’en savoir plus à son sujet. Depuis toujours, les images de Joséphine Baker, à la télévision où sur internet m’ont fasciné. Je ne connaissais pourtant rien d’elle. Lorsque j’ai croisé la bande dessinée de Catel et José-Louis Bocquet qui lui était dédiée, dans les rayons de mon espace culturel, j’ai pris la BD dans les mains pour l’acheter. Je l’ai lu en 1 morceau.

Entre glamour et humanisme, la vie tumultueuse de la première star mondiale noire.

Joséphine Baker a 20 ans quand elle débarque à Paris en 1925. En une seule nuit, la petite danseuse américaine devient l’idole des Années Folles, fascinant Picasso, Cocteau, Le Corbusier ou Simenon. Dans le parfum de liberté des années 1930, Joséphine s’impose comme la première star noire à l’échelle mondiale, de Buenos Aires à Vienne, d’Alexandrie à Londres.

Après la guerre et son engagement dans le camp de la résistance française, Joséphine décide de se vouer à la lutte contre la ségrégation raciale. La preuve par l’exemple : au cours des années 1950, dans son château des Milandes, elle adopte douze orphelins d’origines différentes, la tribu arc-en-ciel.

Elle chantera l’amour et la liberté jusqu’à son dernier souffle.

La vie de Josephine Baker est fascinante et pleine de rebondissements. On a même parfois du mal à croire qu’il s’agit d’une biographie et pourtant… a cela, ajouter le talent du dessinateur et vous passerez un bon moment à la lire. Catel et José-louis Bocquet ont su faire honneur à cette femme. Les passages de sa vie qui ont été choisi pour rédiger cette ouvrage sont astucieusement choisi et apportent un rythme très plaisant à notre lecture. Cette bande dessiné est l’une de mes plus belles découverte et je vous la conseille et re-conseil 1000 fois.
aklanoa blog lifestyle voyage lecture josephine baker bretagne cartel bande dessinée aklanoa blog lifestyle voyage lecture josephine baker bretagne
Lecture

Lecture : Mauvais genre

mauvais-genre-bd-lecture-avis-aklanoa

J’ai dû publier mon dernier article de Lecture il y a de cela 1an et demi, si ce n’est pas deux. Depuis, il s’en est passé des choses. J’ai acheté une maison et je me suis lancée dans 1 an de travaux avec mon amoureux . J’ai pausé les livres dans un carton, et aujourd’hui, je les déballes.

J’ai reçu cette BD de la part de ma sœur à Noël 2014. Juste avant qu’il ne soit mis en carton puisque le 26 décembre, nous signons l’achat de notre maison (nostalgie, quand tu nous tiens) Il m’en aura fallu du temps avant de le lire, mais voilà, c’est fait ! Je l’ai dévorée lors d’un dimanche pluvieux, sur mon canap‘, sous un plaid en fausse peau de bête. C’est un énorme cliché, mais c’est véridique !

Mauvais Genre est une bande dessinée de Chloé Cruchaudet inspirée de l’essai des historiens Fabrice Virgili et Danièle Voldman La Garçonne et l’Assassin. L’histoire est basée sur des personnages qui ont vraiment existé pendant la Première Guerre Mondiale, Paul Grappe et Louise Landy.

Durant la Première Guerre mondiale, le personnage principal, Paul, décide de déserter le front. Pour échapper au peloton d’exécution, mais surtout pour vivre, tout simplement, il décide de se travestir en femme, avec l’aide de Louise, son épouse. Il se fera alors appeler Suzanne, pour échapper à la clandestinité et vivre aux yeux de tous, à Paris.

Grande amatrice de BD féminine, les dessins sombres et l’histoire particulière de mauvais genre ne ressemble pourtant pas à ce dont j’ai l’habitude de lire. Loin de mes histoires de nanas, j’ai quand même dévoré l’histoire d’une traite, comme on regarderais un film. Je met généralement 1 an ou 2 à lire un roman, contre 1 demi journée (voir moins) à lire un album de BD. L’histoire est prenante et les dessins de Chloé Cruchaudet ne donnent pas envie de fermer l’album.

mauvais-genre-bd-lecture-avis-aklanoa-dessins-page