Browsing Tag

zéro déchet

Green

Pourquoi je suis passée au thé bio, en vrac

thé lov organic

Depuis plusieurs années maintenant, je ne consomme plus de thé en sachet tel que Lipton. Il n’aura pas fallu longtemps pour me rendre compte que les thés tels que Kusmi Tea, Lov Organic, Damman ou autres étaient 1000 fois plus savoureux. Certes, ces marques ne sont pas disponibles dans les supermarchés mais me rendre chez mon marchand de thé ou à l’épicerie vrac est un petit rituel que j’adore. Voilà donc plus de 4 ans que je suis une tea addict. L’an dernier, mon beau-frère me partageait un article du magazine 60 Millions de Consommateurs qui nous révèle que des marques connues de thés verts et noirs en sachets contiendraient de nombreux pesticides, mais aussi des métaux et des substances cancérigènes. Métaux, pesticides, cancer… Il prêchait une convaincue mais cet article m’a largement envie de me tourner désormais vers les marques proposant du thé bio afin de limiter les risques.

Des pesticides, des métaux et des agents cancérigènes dans les sachets de thé

le magazine s’est en effet penché sur 16 thés noirs et 10 thés verts de marques commercialisées en France telles que Kusmi Tea, Lipton et Auchan . Résultat édifiant : les 26 thés analysés contiennent des pesticides . Cette contamination s’expliquerait par la particularité de traitement des feuilles de thé : pour ne pas entacher leur saveur, le thé n’est jamais nettoyé après récolte. Mais que les buveurs de thé se rassurent tout de même : si la variété de pesticides répertoriés est grande, les quantités mesurées sont « faibles » et « la plupart du temps […] inférieures aux limites autorisées « . Rassurant peut-être mais pour les tea addict comme moi qui boit une moyenne de 2 à 3 tasses par jour, cela peut représenter une grande quantités. Les analyses menées par 60 Millions de Consommateurs ont relevé également des traces de métaux toxiques tels que l’arsenic et le mercure . De même, le magazine alerte sur la présence dans certains thés testés d’ alcaloïde , une molécule toxique et cancérigène que l’on trouve naturellement dans certaines herbes sauvages. Selon les producteurs de thé, ces analyse peuvent s’expliquer par un mauvais tris des feuilles de thé. La récolte peut comprendre certaines mauvaises herbes, qui passent entre les mailles du filet et terminent ainsi dans votre tasse. L’alcaloïde est ainsi présent mais non désiré. Mouéé…  Malheureusement, sur ce point, même une consommation de produits bio ne peu exclure la molécule. Le problème que nous constatons, c’est qu’il n’y a pas d’encadrement réglementaire pour ces alcaloïdes, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de valeur limite. A quel moment est-ce dangereux ? On en sait trop rien.

Que faire alors si l’on souhaite continuer à boire du thé sans s’intoxiquer ?

Les thés biologiques ne seraient pas forcément une solution car même si ils contiennent bien moins de pesticides que les autres thés, ils ne sont pas exclus de ces produits chimiques. Pour limiter l’exposition, le meilleur moyen serait donc d’opter pour des thé bio mais de changer régulièrement de marque et de parfum. Personnellement, je suis une adepte des thé Lov Organic, Yoga tea ou des vrac disponibles dans ma Bio Coop ou dans mon épicerie zéro déchet. Même pour mon traditionnel thé vert à la menthe du matin, je change de marque régulièrement.

Je vous conseille également d’opter pour les vracs, Lov Organic propose de recharger vos boites lorsqu’elles sont vides comme beaucoup de marchands de thé. Pensez-y !

Green

Les lingettes démaquillantes lavables

coton demaquillant lavable ecologie blog green lifestyle

Parmi les sujets genre « écolo » qui me tiennent à cœur, il y a celui de la réduction des déchets. Chaque année en France, un habitant produit 354 kg d’ordures ménagères. Ce n’est pas un foyer, mais un habitant, un seul ! C’est énorme. Pourtant, de petits changements, tout bête, peuvent réduire énormément vos poubelles alors il serait dommage de rester dans camper sur nos positions et continuer à produire, consommer et jeter toujours plus.

L’impact des cotons démaquillants sur l’environnement

Vous connaissez toutes le cotons démaquillant classique ? ceux qui se vendent en supermarché, dans des petits pochons en plastique et se jettent après utilisation. C’est pratique, c’est tout doux mais… sa pollue.

En terme de déchet, le coton jetable représente à lui seul 7m³ de déchets par femme sur toute une vie. Sur l’hypothèse d’en utiliser 2 par démaquillage, matin et soir, cela représente 1460 cotons sur seulement une année. C’est énorme ! De plus, le coton est connu pour être une matière particulièrement polluante. Sa culture est très gourmande en eau et en pesticides, et le coton fait parfois plusieurs milliers de kilomètres pour se retrouver jusque dans nos salles de bain. La fabrication de ces disques démaquillants jetables demande beaucoup d’énergie. Certains cotons démaquillants contiennent des produits censés hydrater la peau, souvent riches en substances toxiques. Pour ce qui est des lingettes démaquillante jetables, c’est encore pire pour l’environnement et pour votre santé ! Il existe certes des versions écologiques de ces disques démaquillants, en coton bio. Toutefois, il existe une alternative encore plus écologique : passer aux lingettes lavables.

coton demaquillant lavable ecologie blog lorient green lifestyle tendances d'emma

Utiliser des lingettes démaquillantes lavables

Utiliser des lingettes démaquillantes lavables, c’est la solution écologique et économique qu’il faut adopter ! Surtout que franchement… elle change en rien votre quotidien !

Investir dans un kit de coton démaquillant lavable vous coûtera 6 fois moins cher, sur le long terme, que s’acheter tous les mois votre sachet de coton jetable. Personnellement, j’ai commencé il y a 5 ans par un kit de 3 cotons acheté à la Biocoop près de chez moi. J’ai ensuite cousu moi-même quelques carrés démaquillant, mais je n’avais trouvé la bonne matière. Je me suis ensuite offert un kit complet de 15 lingette et un sac de lavage. J’en suis donc à 18 lingettes, l’équilibre parfais pour ne pas se retrouver à les laver tous les 2 jours.

Au niveau de l’usage, les lingettes démaquillantes s’utilisent surtout avec du lait démaquillant. Ensemble, ils captent mieux la matière et en 2 passage, les yeux sont facilement démaquillés. J’utilise 1 lingette pour 2 jours. 1 jour sur une face, 1 jour sur l’autre. Je vous déconseille plus, car le lait démaquillant et le reste de maquillage ont tendance à sécher et cela peu irriter la peau sur les prochaines utilisations.

Selon les sites, on estime entre 10 à 300 utilisations pour une lingette démaquillante lavable. Je dirais que cela dépend surtout de votre peau, du maquillage sur vous utilisez, de votre façon d’en prendre soin… Dans tous les cas, l’impact écologique est bien meilleur que les disques jetables, c’est abordable à toutes et vous ferez de belles économies.

Alors, convaincues ?

Sources : consoglobe, tendances d’Emma

 

Green

DIY : Spray multi surfaces écolo

aklanoa blog lifestyle ecolo zero dechet spray multisurfaces

Lorsque j’ouvre le placard au dessus de mon évier, c’est une vision d’horreur. Il est remplis de produits tous plus nocifs les uns que les autres. Depuis quelques mois, je songe à tous les supprimer pour les remplacer par des alternatives écologique, zéro déchet et si possible, minimaliser tout cela pour avoir le moins de produits possible.

Cette transition c’est faite petit à petit, au fur et à mesure que je terminais mes produits. Ainsi, mon produits à laver le sol, qui sentait le muguet, a été remplacer par un savon noir acheté dans un magasin de bricolage. J’ai déjà acheté du savon noir, de la marque St Marc. Allez savoir pourquoi, je trouvais qu’il sentais la pisse de chat (beurk.) mais celui de mon bricomarché, mama mia, comme il sent bon. Pour l’instant, je ne me vois pas laver mon sol avec un autre produit que celui là. Mais là où la tâche était plus compliqué, c’était de trouver une alternative pour supprimer à la fois le produits multi-surface, la crème a plaque vitro céramique, le produit WC, la mousse à moquette, le gel WC, le nettoyant javel ou encore le nettoyant à salle de bain, pour le remplacer par un seul et même produit. Et bien figurez vous que j’ai trouvé !

Recette :
Dans un récipient, si possible avec une pompe à spray,
1/3 de vinaigre blanc
2/3 d'eau
1 cuillère de bicarbonate de soude
Quelques goutes d'huiles essentielles ou des pelures d'orange (c'est la saison)

 

Pour changer votre routine ménage et passer à ce spray multi surfaces écolo, le plus dure est de se lancer ! Pour ma part, j’avais déjà tous les ingrédients à la maison. A réaliser, cela doit vous prendre 2 minutes à tout casser. Pour la réalité de l’usage, figurez vous que c’est très efficace et qu’il s’utilise pour toutes les surfaces (sauf le marbre et le bois) et pour toutes les pièces (cuisine, salle de bain, WC…).

spray ecolo zero dechet pulti surfaces